Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Niort-voirsavilleautrement par Chris M.

"La ville ne dit pas son passé, elle le possède pareil aux lignes d'une main, inscrit au coin des rues, dans les grilles des fenêtres, sur les rampes des escaliers, les paratonnerres, les hampes des drapeaux, sur tout segment marqué à son tour de griffes, dentelures, entailles, virgules..." Bruce Bregout

5- D Caserne Du Guesclin

« La caserne se composait d'un seul corps de bâtiment à trois étages pouvant abriter 720 hommes ; les chambres du rez-de-chaussée servant d'écuries. Ce plan fut agrandi successivement en 1779, 1830, et 1894. Le quartier abrite 43 régiments de cavalerie qui se succèdent pendant 160 ans (les régiments d’Ancien Régime changeaient de garnison plusieurs fois par an). Le 7e régiment de hussards marqua la vie quotidienne des Niortais de 1892 à 1919. Les casernes abritèrent également la milice bourgeoise de Niort qui s'organisa dès 1572 et qui, en 1621, fut érigée par Louis XIII en régiment sous le titre de Régiment Royal Niort.

Le commandement de ce régiment appartenait au maire niortais qui se voyait attribuer le grade de colonel. »

Implanté sur le site de l'ancien quartier militaire, le Centre Du Guesclin occupe trois bâtiments en U, appartenant à la Ville.

Le bâtiment A, qui fait face à la place Chanzy, accueille principalement des espaces de pratiques artistiques (arts visuels et danse) et des organismes de formation.

Le bâtiment B (à gauche de l'entrée principale) est entièrement réservé au Conservatoire à rayonnement départemental de danse et musique Auguste-Tolbecque, établissement contrôlé par l’Etat et rattaché à la Communauté d'agglomération du Niortais.

Le bâtiment C (à droite de l'entrée principale) abrite l'école d'arts plastiques Pablo Picasso et la médialudothèque, gérées par la Communauté d'agglomération du Niortais. Un studio de répétition musicale y a également été aménagé au rez-de-chaussée.

5- D Caserne Du Guesclin
5- D Caserne Du Guesclin
5- D Caserne Du Guesclin
5- D Caserne Du Guesclin
5- D Caserne Du Guesclin
5- D Caserne Du Guesclin

Sa construction

En 1734, la construction du premier bâtiment qui borde la place Chanzy est lancée. Elle fut ordonnée par le maire Thibault de Bouteville, sur la place du vieux marché, aussi appelée Place St Gelais. Il n'y avait alors qu'un seul corps de bâtiment à trois étages pouvant abriter 720 hommes dans les casernes. Les chambres du rez-de-chaussée servaient d'écuries.

Le centre fut agrandi successivement en 1779, 1830, et 1894 et le quartier abrita 43 régiments de cavalerie qui se succédèrent pendant 160 ans. A noter la présence du septième régiment de hussards qui marqua la vie quotidienne des niortais de 1862 à 1919.

Les casernes abritèrent également la milice bourgeoise de Niort qui s'organisa dès 1572 et qui, en 1621, fut érigée par Louis XIII en régiment sous le titre de Royal Niort. Le commandement de ce régiment appartenait au maire niortais qui se voyait attribuer le grade de Colonel.

Le nom Du Guesclin

Le nom Du Guesclin a été choisi afin d'honorer Bertrand Du Guesclin qui naquit vers l'an 1320 au Château de la Mothe Broon près de Rennes. Il était surnommer "l'Aigle de Bretagne" grâce à sa réputation de vaillant combattant. Du Guesclin fut chef de l'armée royale et reprit Niort aux mains des Anglais le 23 mars 1372 en usant d'un fin stratagème. Il fit revêtir des uniformes anglais à deux cents de ses plus braves soldats. A leur vue, les sentinelles ennemies abaissèrent le pont-levis. Les Français entrèrent dans la ville et désarmèrent les Anglais. Ainsi Niort réintégra le royaume de France et devint le quartier général du futur Louis XI qui accorda à la ville de nombreux privilèges.

Du Guesclin mourut le 13 juillet 1380 devant le siège de Château Neuf De Randon.

Son évolution dans le temps

A partir de 1828 et pendant une dizaine d'années, le quartier est presque entièrement laissé à l'abandon.

En 1940, il est temporairement occupé par les élèves de l'école militaire d'Autun. Puis, après la libération et pendant 11 ans quelques familles sinistrées vont y séjourner. Par la suite le quartier abritera le centre d'apprentissage "école technique", ainsi que le personnel civil et militaire du centre mobilisateur de Poitiers.

Le 1er mai 1956 s'installe le centre d'instruction du 126ème régiment d'infanterie. En 1958, l'armée d'Afrique apparaît pour la première fois dans les Deux-Sèvres avec le bataillon du 9ème régiment de tirailleurs marocains. Le 1er avril 1963, le centre mobilisateur 114 est créé. La subdivision de Niort devient la délégation militaire des Deux-Sèvres.

Le 7 août 1974, une partie importante des bâtiments du quartier est cédée à la ville de Niort. Le 30 juin 1979, le centre mobilisateur 114 est dissous et remplacé par le détachement de l'E.N.S.O.A. de Saint Maixent l'Ecole, qui a assuré le service de documentation de l'armée de terre ainsi que l'entretien du matériel roulant jusqu'en 1995.

Enfin deux compagnies professionnelles ont été hébergées au Centre Du Guesclin pour toute la saison 2012-2013 :

Cirque en scène, dont les locaux sont en travaux sur le site Erna-Boinot, a installé ses bureaux dans une salle de réunions du bâtiment C et ses portiques au rez-de-chaussée du bâtiment A. La compagnie utilise également le chapiteau municipal, déployé dans la cour intérieure, comme espace de résidence et de répétition

5- D Caserne Du Guesclin
5- D Caserne Du Guesclin

Le bâtiment C (à droite de l'entrée principale) a aussi un emplacement réservée à l'éléphante née dans le département Jeunesse de la Médiathèque Centrale agglomération Pierre Moinot de Niort

mascotte de la médiathèque pendant 2 ans, tous les enfants accourraient pour la voir puis un éléphanteau fut son apparition

l'éléphanteau a disparu de nos jours
l'éléphanteau a disparu de nos jours
l'éléphanteau a disparu de nos jours

l'éléphanteau a disparu de nos jours

« C’est une restructuration lourde. On a gardé la peau extérieure des bâtiments pour sauvegarder un site aussi prestigieux. Il n’y a pas de construction neuve. Notre idée était de tout loger dans l’existant », explique Lucien Marinucci, architecte du projet.

5- D Caserne Du Guesclin
5- D Caserne Du Guesclin
5- D Caserne Du Guesclin

les premiers personnels du conseil général des Deux-Sèvres ont pris possession de leurs nouveaux locaux aménagés dans l’ancienne caserne Du-Guesclin à Niort. Avec l’arrivée de compétences nouvelles, le conseil général a dû renforcer ses effectifs. Ils sont aujourd’hui dispersés sur quatorze sites de la ville. L’objectif est de regrouper en un lieu unique l’ensemble des services. Ainsi, l’assemblée départementale a acquis 3,5 hectares des 7 hectares de la caserne désaffectée depuis une trentaine d’années.

Un chantier de 40 millions d’euros. Les travaux ont débuté en juillet 2006 pour une livraison de la première tranche en mars 2008. Cette tranche comprend deux bâtiments de bureaux (9 000 m² au total), deux bâtiments de réunion (200 m² chacun), 1 500 m² de locaux techniques semi-enterrés, un parking semi-enterré de 120 places et la maison du conseil général.

La deuxième tranche, conditionnelle, dont la livraison pour le début de 2009, englobe le bâtiment d’accueil (600 m²) et un bâtiment de bureau de 4 500 m².

Enfin, la troisième phase en 2010 et porte sur l’aménagement du manège royal en salle des assemblées et en amphithéâtre de 300 places.

Le coût de l’opération se monte à 40 millions d’euros sous maîtrise d’ouvrage du conseil général.

La maîtrise d’œuvre a été confiée au cabinet Triade (Thouars) associé à l’architecte d’intérieur Andrée Putman.

la gestion d’énergie, l’aspect visuel, l’acoustique, la gestion des déchets d’activité, les nuisances du chantier et la récupération des eaux pluviales.

650 châssis en aluminium posés par l’entreprise Vias. Les écuries qui abriteront les bureaux étaient éclairées par des fenêtres en demi-cercle. A partir de là, l’architecte a créé de véritables baies qui baignent les bureaux de lumière naturelle.

.

5- D Caserne Du Guesclin

« Triade a aussi été retenu pour le respect du patrimoine et la fonctionnalité du programme », confie Alain Choucq,chef du service bâtiments au conseil général.

5- D Caserne Du Guesclin
Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :